Sélectionner une page

Chirurgie du tunnel (canal) carpien

Dans le cas où le traitement médical ou conservateur échoue, l’indication opératoire est formelle.

La chirurgie a pour objectif de réduire la pression dans le canal pour permettre aux fibres nerveuses de se réoxygéner. L’intervention consiste à inciser le ligament transverse qui forme le toit du canal pour que celui-ci s’ouvre et que le volume dans le canal augmente. La pression diminue donc immédiatement et le nerf est décomprimé.

La méthode de décompression conventionnelle ou « ouverte »

La chirurgie conventionnelle (la méthode actuellement offerte dans les hôpitaux) s’effectue au moyen d’une incision longue de deux à trois centimètres dans la paume de la main. L’ouverture permet de sectionner le ligament transverse du carpe pour agrandir le canal mais cette technique impose toutefois de sacrifier et de sectionner les structures suivantes, soit;

  • la peau
  • le tissu graisseux sous-cutané qui contient souvent des petites fibres nerveuses
  • le muscle qui se trouve juste au-dessus du ligament transverse du carpe

Cette technique classique donne de bons résultats mais comporte de nombreux inconvénients:

 

  • elle sacrifie inutilement des structures importantes
  • la période de cicatrisation s’en trouve allongée très considérablement
  • les risques d’adhérence et de raideur post-opératoire augmentent
  • la cicatrice dans la paume de la main peut demeurer hypersensible pendant des mois et peuvent être inesthétique
  • la perte de force postopératoire peut perdurer environ quatre à six mois
  • Le traitement des deux mains doit le plus souvent être séparé d’un délai de deux à trois semaines

La méthode endoscopique

La décompression endoscopique utilisant le système Smart Release® représente la méthode la plus performante et rapide de traiter le syndrome du tunnel carpien. Cette technique ultra-moderne et peu invasive se réalise en quelques minutes sous anesthésie locale et sans points de suture.

Déroulement de l’intervention

Une mini-incision de 1 cm est réalisée au poignet permettant d’introduire des appareils miniaturisés afin de sectionner le ligament responsable de la compression nerveuse. Contrairement à la méthode classique, la peau et les muscles de la main ne sont pas touchés. La douleur est minime et le soulagement des symptômes est immédiat.

L’intervention dure une dizaine de minutes et est réalisée alors que le patient est complètement éveillé. Cette méthode ne requiert pas de soins postopératoires et le patient peut retourner rapidement à ses activités. Les deux mains peuvent être traitées en une seule séance, ce qui raccourcit considérablement la période de convalescence.

Bien que le taux d’efficacité des deux méthodes soit comparable et qu’elles présentent toutes deux des taux de complications et de récidives très faibles, la libération par voie endoscopique offre des avantages de confort et de productivité significatifs.

En raison de son caractère moins invasif, elle permet un soulagement des symptômes, une récupération motrice et un retour aux activités courantes beaucoup plus rapides.*

 

  • Technique minimalement invasive
  • Peu d’inconfort et de risques de complications  
  • Soulagement immédiat des engourdissements
  • Amélioration directe de la qualité de sommeil
  • Temps d’indisponibilité minimal – La plupart des patients retrouvent l’usage de leur main en 24 à 48 heures
  • Permet de traiter les deux mains en une seule séance

Le Dr Brutus est un pionnier de la chirurgie endoscopique de la main au Canada et a déjà opéré plusieurs milliers de patients avec succès. 

Contactez-nous dès maintenant.
Il nous fera plaisir de vous donner rendez-vous pour une consultation et un traitement dans les prochains jours.

Noté 5 étoiles sur plus de 130 commentaires

Soulagez votre douleur rapidement

Soulagez votre douleur rapidement

Téléchargez le guide gratuitement

Soignez vous-même votre syndrome du canal carpien: Votre guide pratique d’autoguérison

Le Dr Jean-Paul Brutus et Nathalie Brisebois (ergothérapeute) répondent aux questions les plus fréquemment posées sur ce syndrome et offrent des conseils pour traiter la maladie sans chirurgie.

Soignez vous-même votre syndrome du canal carpien:Votre guide pratique d’autoguérison

Le Dr Jean-Paul Brutus et Nathalie Brisebois (ergothérapeute) répondent aux questions les plus fréquemment posées sur le syndrome du canal carpien et offrent des conseils pour traiter la maladie sans chirurgie.

Le syndrome du Lacertus et la double compression du nerf médian

Une proportion importante des gens qui souffrent d’un syndrome du tunnel carpien est aussi atteinte par le syndrome du lacertus.

Le syndrome du lacertus est causé par une compression du nerf médian à la hauteur du coude. Ses symptômes sont similaires à ceux du STC et se manifestent typiquement par des engourdissements, une perte de force, une diminution de la dextérité manuelle et des douleurs dans l’avant-bras. Les deux conditions sont fréquemment associées (ce qu’on appelle une double compression), mais elles peuvent exister seules.

Parce que les signes du syndrome du lacertus sont souvent confondus avec ceux du STC, son diagnostic est souvent manqué ou posé tardivement. Malheureusement, plusieurs médecins négligent de rechercher une cause secondaire ou son inadéquatement formés pour détecter la maladie. Ces erreurs de diagnostic sont une cause très fréquente d’échec de la chirurgie du canal carpien.

Diagnostic

Tous les patients se présentant avec des engourdissements de la main dans le territoire correspondant au nerf médian (pouce index majeur) devraient être examinés non seulement pour le syndrome du tunnel carpien, mais aussi pour une compression de ce nerf au coude, sous le lacertus fibrosus. Le scratch collapse test est une manœuvre d’examen physique très peu connue mais très utile pour le diagnostic des compressions nerveuses comme le STC ou le syndrome du lacertus.

Traitement chirurgical

Jusqu’à récemment, le traitement chirurgical du syndrome du lacertus imposait une anesthésie générale ou régionale avec une très longue incision au niveau de l’avant-bras. Les résultats étaient aléatoires en raison de l’agressivité de l’approche chirurgie et de ses complications. Son traitement est aujourd’hui beaucoup moins invasif grâce aux progrès de la technique chirurgicale mais aussi d’anesthésie. La procédure se réalise sous anesthésie locale (walant ou Wide Awake Local Anesthesia Without Tourniquet) sur un patient complètement éveillé, ce qui permet de confirmer le retour immédiat de la force et de vérifier le résultat de la décompression.

La chirurgie demande une incision de deux ou trois centimètres au niveau du pli du coude. Le retour au travail de bureau est possible 24 à 48 heures après alors que le travail physique est possible après dix à quatorze jours.

1- En savoir plus sur le syndrome du tunnel carpien

2- En savoir plus sur les exercices et traitements non chirurgicaux du tunnel carpien

*Ces informations sont fournies à titre indicatif seulement. Les résultats peuvent varier d’un patient à l’autre.

Contactez-nous dès maintenant.
Il nous fera plaisir de vous donner rendez-vous pour une consultation et un traitement dans les prochains jours.

Noté 5 étoiles sur plus de 130 commentaires

Soignez vous-même votre syndrome du canal carpien: Votre guide pratique d’autoguérison

Donnez-nous votre courriel afin de recevoir votre guide gratuitement


You have Successfully Subscribed!

Soignez vous-même votre arthrose de la main et de la rhizarthrose: Votre guide pratique pour comprendre et soulager vos symptômes et prévenir les déformations

Donnez-nous votre courriel afin de recevoir votre guide gratuitement


You have Successfully Subscribed!

Guide pratique en matière d'accident de travail au Québec: Comprenez et protégez vos droits

Donnez-nous votre courriel afin de recevoir votre guide gratuitement


You have Successfully Subscribed!

Soignez vous-même votre doigt à ressaut ou doigt à gachette: Votre guide pratique pour soulager votre main

Donnez-nous votre courriel afin de recevoir votre guide gratuitement


You have Successfully Subscribed!

Self help book for carpal tunnel syndrome: The essential guide to a quick recovery

Leave us your email adress to receive your guide


You have Successfully Subscribed!

Treat yourself to osteoarthritis of the hand and rhizarthrosis: Your practical guide to understanding and relieving your symptoms and preventing deformities

Leave us your email adress to receive your guide


You have Successfully Subscribed!

Self help book for trigger finger: The essential guide to a quick recovery

Leave us your email adress to receive your guide


You have Successfully Subscribed!

Libro de autoayuda para síndrome del túnel carpiano: Una guia para una recuperacion rapida. (En español)

Leave us your email adress to receive your guide


You have Successfully Subscribed!

Votre guide pratique pour la maladie de Dupuytren

Donnez-nous votre courriel afin de recevoir votre guide gratuitement


You have Successfully Subscribed!

Votre guide pratique sur le traitement de la ténosynovite de De Quervain

Donnez-nous votre courriel afin de recevoir votre guide gratuitement


You have Successfully Subscribed!

Self-Help Book for De Quervain's Tenosynovitis - The Essential Guide to Quick Recovery

Leave us your email adress to receive your guide


You have Successfully Subscribed!

Self-Help Book for Dupuytren's Disease - The Essential Guide to Quick Recovery

Leave us your email adress to receive your guide


You have Successfully Subscribed!