Le syndrome du canal carpien et la tendinite du poignet sont deux affections courantes qui touchent la main et le poignet. Les symptômes de ces deux affections sont très similaires, ce qui peut entraîner une confusion et un mauvais diagnostic.

Même si elles se manifestent de manière similaire, ces deux affections présentent quelques différences distinctes que votre médecin sera en mesure de mettre en évidence. L’obtention d’un diagnostic précis est la clé d’un traitement adéquat et de la prévention de séquelles irréversibles. 

Examinons chaque affection, leurs différences et les options de traitement :

Qu’est-ce que le syndrome du tunnel carpien?

Le STC se développe lorsque le nerf médian est comprimé en raison d’une pression accrue à la hauteur du poignet. La maladie se développe progressivement et peut entraîner des picotements, un engourdissement, une sensation de brûlure, une douleur et même une faiblesse dans la main et le poignet. Les patients qui souffrent du canal carpien rapportent souvent un inconfort plus intense la nuit. Certains se plaignent même d’un sommeil perturbé ou d’une incapacité à s’endormir. Le nerf médian traverse le canal carpien et contrôle tous les mouvements de la main et des doigts, à l’exception du petit doigt.

Il existe une variété de facteurs de risque pour développer le syndrome du canal carpien, tels que l’âge, la génétique, le sexe, la profession et les conditions médicales sous-jacentes.

 

Qu’est-ce qu’une tendinite?

Les tendons glissent dans une gaine bordée de liquide synovial pour créer un mouvement continu et sans douleur. Lorsqu’une inflammation ou une blessure survient, cela perturbe la gaine et provoque ainsi la douleur. L’inflammation ou le gonflement entraîne une pression et fait en sorte que le tendon reste coincé dans la gaine.

Bien qu’il n’y ait qu’un seul nerf médian, il existe plusieurs tendons du poignet qui peuvent s’enflammer et affecter le poignet. Il est possible que plus d’un tendon soit touché à la fois.

La tendinite du poignet se produit souvent à l’endroit où deux tendons se croisent ou sur une zone osseuse. Les symptômes courants de la tendinite sont les suivants :

  • Douleur et inflammation du poignet
  • Chaleur et rougeur
  • Sensation de grincement lors des mouvements

Comme pour le canal carpien, il existe une variété de facteurs de risque qui peuvent entraîner le développement du canal carpien. Il s’agit notamment des maladies auto-immunes, du surmenage, des blessures ou des maladies systémiques comme la goutte.

 

Comment puis-je faire la différence?

La principale différence réside dans la localisation de la douleur et de l’inconfort. Le canal carpien résulte d’une compression nerveuse, alors que la tendinite est le résultat d’une irritation très souvent causée par une utilisation excessive :

Avec le canal carpien :

  • La douleur est localisée sur la face palmaire du poignet.
  • Les fourmillements et l’engourdissement peuvent ensuite s’étendre au poignet, au pouce ou aux doigts (principalement le pouce, l’index et le majeur).
  • Certains patients se plaignent de démangeaisons
  • Les symptômes sont souvent plus importants la nuit ce qui peut occasionner des réveils fréquents.

Avec une tendinite du poignet :

  • La douleur est localisée de l’autre côté du poignet.
  • La douleur est réveillée par les mouvements de mise en tension
  • La douleur peut s’étendre au petit doigt.
  • La douleur augmente avec le mouvement.
  • Une masse ou une bosse peut apparaître autour du tendon.

 De nombreux patients peuvent confondre les symptômes, mais un médecin agréé sera en mesure de poser le bon diagnostic.

 

Pourquoi la différence est-elle importante?

L’établissement d’un diagnostic différentiel est essentiel afin de déterminer le plan de traitement approprié. Un traitement inadéquat pourrait entraîner une aggravation des symptômes et une altération de la fonction de la main ou du poignet. Les affections de la main peuvent entraîner des séquelles irréversibles et permanentes si le traitement est retardé.

Options de traitement

Le traitement de première ligne du syndrome du canal carpien et la tendinite du poignet peut inclure: 

  • Les analgésiques en vente libre
  • Modifications ergonomiques dans les routines quotidiennes
  • Attelles de poignet
    • Votre attelle de poignet ne doit être utilisée que selon les instructions de votre médecin.
    • Pour le canal carpien, il peut être recommandé de ne l’utiliser que la nuit.
    • La tendinite du poignet peut nécessiter des périodes de port plus longues, notamment pendant les activités de jour.
  • Ergothérapie
    • Un ergothérapeute adaptera le traitement à vos besoins.
  • Étirements et exercices quotidiens
    • Même si votre blessure est due à une surutilisation, un thérapeute ou votre médecin peut vous recommander des étirements légers et des exercices de renforcement.
  • Injections de cortisone :
    • Les injections de cortisone apportent un soulagement temporaire. Avec le temps, elles peuvent affaiblir les tendons et masquer les symptômes, ce qui peut compromettre la prise en charge thérapeutique du patient.
  • Chirurgie
    • Votre médecin peut recommander une intervention chirurgicale en cas d’échec du traitement conservateur. La technique utilisée dépend du diagnostic.

 

Réflexions Finales

Le syndrome du canal carpien et la tendinite du poignet se manifestent de manière similaire, mais ils présentent des différences essentielles.  En fonction de la gravité et de la localisation de votre douleur, votre médecin peut vous prescrire diverses options de traitement.

Il est possible qu’une intervention chirurgicale soit recommandée si les symptômes ne s’améliorent pas avec un traitement conservateur. Si vous remarquez des symptômes qui correspondent à l’une ou l’autre de ces affections et qui durent plus de deux semaines, consultez un médecin dès que possible. Les douleurs de la main ou du poignet peuvent avoir un impact considérable sur les activités quotidiennes. En l’absence de traitement, l’une ou l’autre de ces affections peut causer des dommages irréversibles.