La chirurgie de libération du canal carpien est la seule façon définitive de traiter le syndrome du canal carpien. Votre médecin peut vous recommander une intervention chirurgicale si vos symptômes ne se sont pas améliorés avec un traitement conservateur ou s’ils ont continué à s’aggraver. 

 

Quelles sont mes options chirurgicales?

La chirurgie du canal carpien est le moyen le plus efficace de guérir le syndrome du canal carpien.  En effet, il s’agit de la seule option thérapeutique qui permet une décompression complète des nerfs, ce qui permet aux fibres de se réoxygéner correctement.

La chirurgie ouverte et la chirurgie de libération endoscopique ont toutes deux fait leurs preuves dans la guérison du canal carpien et la réduction de la pression sur le nerf médian. Votre chirurgien doit discuter avec vous des risques et des avantages de chaque procédure, afin de prendre la décision qui correspond le mieux à vos besoins et qui vous permettra le meilleur rétablissement possible.

 

Chirurgie ouverte

La chirurgie ouverte est la méthode originale et est encore largement utilisée dans les hôpitaux. Cette procédure est plus invasive car elle nécessite une incision plus importante et le sacrifice de nombreuses structures interposées entre la peau et le ligament. Après une chirurgie ouverte, les patients ont un temps de récupération plus long et sont plus susceptibles de devoir recourir à l’ergothérapie pour retrouver la force de la main. La cicatrice sera également plus grande qu’avec la méthode endoscopique, ce qui peut entraîner une hypersensibilité. 

 

Chirurgie à libération endoscopique

La chirurgie de libération endoscopique est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale. La technique est plus récente et moins invasive car elle utilise une minuscule incision et évite d’ouvrir la paume pour exposer le ligament.  L’opération est réalisée à l’aide d’une caméra miniaturisée pour une visualisation directe et une précision accrue. Les deux mains peuvent également être opérées en même temps (si elles sont touchées toutes les deux), contrairement à la méthode traditionnelle de chirurgie ouverte. 

 

Les étapes du rétablissement

Sauf complications chirurgicales imprévues, le délai général de rétablissement après une opération du canal carpien est le suivant : 

 

Soulagement des symptômes

Les symptômes tels que l’engourdissement et les picotements devraient disparaître spontanément après l’opération. Le sommeil devrait également s’améliorer de manière significative. L’enflure, la raideur et l’inconfort général sont courants après l’opération. Votre médecin peut prescrire des médicaments contre la douleur ou recommander l’utilisation d’analgésiques en vente libre. 

 

Retour aux activités

La reprise progressive des activités est également recommandée pour aider à améliorer la force. Les travaux de bureau, les exercices légers, la conduite automobile, etc. sont autant d’activités que vous pouvez reprendre avec l’accord de votre chirurgien. 

Bien que l’efficacité des deux méthodes soit comparable et que toutes deux présentent des taux de complication et de récidive très faibles, l’accouchement endoscopique offre des avantages considérables en termes de commodité et de productivité.

En raison de son caractère moins invasif, elle permet un soulagement des symptômes, une récupération motrice et un retour aux activités de routine beaucoup plus rapides. La durée moyenne de l’arrêt de travail est de 14 jours pour les patients traités par la méthode endoscopique, contre 32 jours pour les patients opérés « à ciel ouvert » (Travers, 2005). Le délai moyen avant la reprise de la conduite automobile est de 3 jours après une décompression endoscopique, contre 28 jours avec une intervention conventionnelle (Travers, 2005). De plus, les douleurs de la cicatrice et du pilier sont considérablement réduites par la technique endoscopique, ce qui limite les désagréments liés à la prise d’antalgiques. 

La chirurgie endoscopique du canal carpien est pratiquée fréquemment dans la plupart des pays occidentaux et constitue une avancée importante dans le traitement de cette pathologie courante, permettant un retour rapide à la vie normale. La libération endoscopique est la méthode préférée du Dr Brutus.

 

Ce qu’il faut faire et ne pas faire en postopératoire

Afin de faciliter votre processus de guérison après une opération du canal carpien, il y a certaines choses à faire et à ne pas faire que vous devriez suivre :

 

À faire

  • Suivez toutes les instructions postopératoires fournies par votre chirurgien.
  • Changez votre pansement comme votre chirurgien vous l’a montré. 
  • Se reposer. 
  • Exercices de renforcement. 
  • Consultez votre médecin pour un suivi si nécessaire.

 

À ne pas faire

  • Mouiller votre bandage 
    • Les douches doivent être prises avec une couverture sur le poignet pour garder le bandage sec.
  • Essayer de soulever des objets lourds
  • Prendre plus d’analgésiques que ceux qui vous ont été prescrits
  • Reprendre vos activités trop tôt ou sans l’autorisation de votre chirurgien 

 

Aurais-je besoin d’un suivi en ergo ou physiothérapie?

La rééducation de la main peut être recommandée, mais elle est rarement nécessaire après une libération endoscopique. Votre thérapeute peut vous suggérer des étirements et des exercices quotidiens, ainsi que des moyens de modifier votre mode de vie pour utiliser correctement votre poignet sans contrainte. La thérapie commencera par se concentrer sur l’élargissement de l’amplitude des mouvements, puis se développera à partir de là. 

 

Réflexions finales

L’opération du canal carpien est une procédure et un processus de récupération généralement simples. Votre médecin discutera au préalable de toutes les complications possibles et répondra à toutes vos questions. N’oubliez pas de poser toutes les questions que vous souhaitez afin de rendre le processus plus facile et moins stressant.